Nach MWSTG 18 sind die Ver­sicherungs- und Rück­ver­sicherung­sum­sätze ein­schliesslich der Umsätze aus der Tätigkeit als Ver­sicherungsvertreter oder Ver­sicherungs­mak­ler von der MWSt. befre­it. Das BGer hat­te hier diesen Anknüp­fungs­be­griff auszule­gen.

Das Ergeb­nis:

En résumé, pour être exonérées au sens de l’art. 14 ch. 14 OTVA (et de l’art. 18 ch. 18 LTVA), les opéra­tions rel­a­tives à l’ac­tiv­ité des courtiers ou des inter­mé­di­aires en assur­ances doivent être car­ac­téris­tiques de l’ac­tiv­ité visée, qui con­siste à négoci­er la con­clu­sion de con­trats d’as­sur­ance moyen­nant le verse­ment d’une rémunéra­tion. Sont égale­ment englobées les presta­tions qui suiv­ent ou précè­dent immé­di­ate­ment la con­clu­sion ou la mod­i­fi­ca­tion des con­trats d’as­sur­ances (et qui sont donc directe­ment liées aux opéra­tions d’as­sur­ances), ce qui n’est pas le cas des tâch­es générales de ges­tion et d’ad­min­is­tra­tion. De plus, même si elles sont car­ac­téris­tiques de l’ac­tiv­ité d’in­ter­mé­di­aire, les presta­tions de ser­vices effec­tuées au prof­it de sociétés tierces, à titre de presta­tions indépen­dantes, sont soumis­es à l’im­pôt.”

David Vasella

Posted by David Vasella

RA Dr. David Vasella ist Gründer von swissblawg und Partner bei Walder Wyss. Er ist auf IT-, Datenschutz- und Immaterialgüterrecht spezialisiert, betreibt den Blog daten:recht und ist Lehrbeauftragter der Universität Zürich.